intervention

intervention

intervention [ ɛ̃tɛrvɑ̃sjɔ̃ ] n. f.
• 1322; lat. jurid. interventio
1Dr. Acte par lequel un tiers, qui n'était pas originairement partie dans une contestation judiciaire, s'y présente pour y prendre part. Intervention en première instance, en appel. Former une demande en intervention.
2Cour. Action d'intervenir (par la parole ou par l'action). Intervention d'un orateur dans un débat. Intervention d'un homme politique à la télévision. Intervention en faveur de qqn. entremise, intercession. Offrir, proposer son intervention. médiation, ministère, office (bons offices), service. Je compte sur votre bienveillante intervention. 1. aide, appui, concours. Intervention de l'État dans le domaine économique. Intervention énergique, rapide, de la police. 1. action.
Spécialt Acte d'ingérence d'un État dans les affaires d'un autre. immixtion, intrusion. Pays qui demande l'intervention d'un allié. Politique d'intervention, qui consiste à intervenir dans les affaires d'un pays étranger. ⇒ interventionnisme. Forces d'intervention de l'O. N. U. interposition. Intervention militaire. « Sa conquête [de César] avait commencé par ce que nous appellerions une intervention armée » (Bainville).
3(v. 1900) Recours à un traitement énergique. Intervention chirurgicale. opération.
4Action, rôle (de qqch.). « l'intervention dans notre vie de l'invisible et de l'infini » (Maurois).
⊗ CONTR. Abstention, neutralité, non-intervention.

intervention nom féminin (bas latin jurid. interventio, -onis) Action, rôle, effet de quelque chose dans un processus : Il n'y a aucune intervention de la volonté dans un acte réflexe. Action d'intervenir dans une situation critique : L'intervention des pompiers a été rapide. Action d'intervenir dans un débat, une discussion, et sur les ondes ; paroles de celui qui intervient : L'intervention télévisée du Premier ministre a été jugée bonne. Action d'intervenir dans les affaires intérieures d'un pays étranger, en particulier, envoi de forces militaires en pays étranger : Intervention armée pour rétablir l'ordre. Action d'intervenir en faveur de quelqu'un ; intercession : Je compte sur votre intervention en ma faveur. Agriculture Opération d'achat (suivie de stockage ou de destruction) réalisée sur le marché d'un produit agricole pour limiter la baisse des cours en cas d'excédent de production. Art contemporain Action qui prend comme matériau l'environnement sociologique et comme lieu l'espace public (rues par exemple). Droit Action d'intervenir dans une instance pendante. (Elle a pour résultat soit l'opposabilité de la décision au tiers intervenant, soit une condamnation à son encontre ou à son profit.) Acte illicite d'un État ou d'une organisation internationale qui porte atteinte à l'exclusivité de la compétence d'un autre État. (En vertu du principe coutumier de non-intervention, confirmé par une déclaration de l'O.N.U. en 1965, l'intervention est interdite, sauf si elle est expressément prévue par un accord ou demandée par l'État qui la subit.) ● intervention (expressions) nom féminin (bas latin jurid. interventio, -onis) Intervention chirurgicale, traitement d'un malade par la chirurgie, en salle d'opération et sous anesthésie. Payeur par intervention, celui qui, en cas de lettre de change protestée, paie pour le tireur ou pour l'un des endosseurs. Intervention humanitaire, intervention militaire d'un État sur le territoire d'un autre pour protéger une partie de la population en danger. Intervention psychosociologique, synonyme de recherche-action. ● intervention (synonymes) nom féminin (bas latin jurid. interventio, -onis) Action d'intervenir dans les affaires intérieures d'un pays étranger, en...
Synonymes :
- ingérence
Contraires :
- neutralité
Action d' intervenir en faveur de quelqu'un ; intercession
Synonymes :
- médiation
- piston (familier)
Psychologie. Intervention psychosociologique
Synonymes :

intervention
n. f.
d1./d Action d'intervenir. Intervention d'un personnage influent. Intervention d'un orateur dans un débat. Forces d'intervention de l'ONU.
d2./d MED Intervention (chirurgicale): opération. Pratiquer une intervention.
d3./d DR Action d'intervenir, de devenir partie dans un procès.
d4./d (Choses) Fait d'intervenir. L'intervention d'éléments historiques dans un roman.

⇒INTERVENTION, subst. fém.
A. — [À propos d'une pers.]
1. Action d'intervenir dans une affaire (où d'autres personnes sont concernées); p. méton., résultat de cette action. Synon. arbitrage, conciliation, entremise, médiation; anton. abstention. Intervention active, décisive, directe, efficace, énergique, immédiate, nécessaire. Au milieu d'une telle multitude et d'une si grande variété d'hommes, l'harmonie serait constamment troublée par l'impétuosité des volontés individuelles, sans l'intervention modératrice et directrice du Souverain Pontife (OZANAM, Philos. Dante, 1838, p. 184). Des effets comme celui que produisit en France, lors de l'affaire Dreyfus, l'intervention des « intellectuels » (BENDA, Trahis. clercs, 1927, p. 264) :
1. ... le gouvernement s'introduisait sans cesse dans la sphère naturelle de la justice (...) : comme si la confusion des pouvoirs n'était pas aussi dangereuse de ce côté que de l'autre, et même pire; car l'intervention de la justice dans l'administration ne nuit qu'aux affaires, tandis que l'intervention de l'administration dans la justice déprave les hommes et tend à les rendre tout à la fois révolutionnaires et serviles.
TOCQUEVILLE, Anc. Rég. et Révol., 1856, pp. 125-126.
[En parlant d'une puissance surnaturelle] Intervention divine, de la divinité, de la grâce, de la Providence, d'En-Haut; intervention de Dieu dans l'Histoire. La conversion de Wallstein fut occasionnée par une chute qu'il fit dans sa jeunesse (...). Il se crut conservé miraculeusement, et attribua toujours son salut à l'intervention de la Vierge Marie (CONSTANT, Wallstein, 1809, p. 192).
[Sans déterminant] Fait d'entrer en action. Le limier bondit en aboyant. C'est son premier aboi, signal d'intervention pour le chasseur (PESQUIDOUX, Chez nous, 1923, p. 9).
En partic.
a) DR. ,,Acte d'un tiers qui se mêle à une instance dans laquelle il n'était pas encore partie`` (LEMEUNIER 1969). Intervention en appel, en première instance; formuler une demande en intervention. Intervention volontaire (lorsque le tiers agit spontanément), intervention forcée (lorsque l'un des plaideurs exige qu'un tiers vienne à ses côtés) (d'apr. CIDA 1973).
b) Participation, souvent improvisée, à un débat, à une discussion, à une séance; p. méton., paroles prononcées à cette occasion. Intervention d'un orateur dans un débat, à la Chambre, au Parlement; intervention d'un homme politique; intervention remarquée; intervention radiodiffusée. Le parti socialiste a multiplié les interventions de tribune (JAURÈS, Paix menacée, 1914, p. 215). Une conférence à laquelle prirent part Henri Massis et M. Mabille. Celui-ci parla le dernier; les mots coulaient avec embarras de sa barbe, et pendant toute son intervention, les joues de Zaza flambèrent de gêne (BEAUVOIR, Mém. j. fille, 1958, p. 203) :
2. Dans la controverse, il avait le génie de l'intervention décisive. Il attendait que chacun eût exprimé ses vues. Puis il prenait la parole. Son esprit lucide et perçant fonçait droit au cœur du sujet.
MARTIN DU G., Souv. autobiogr., 1955, p. LXXXIX.
c) Fait de s'interposer entre des personnes en désaccord; fait d'agir en médiateur ou par la force. Intervention rapide de l'autorité, des pompiers, de la force armée. Léonard se dirigeait vers la salle désignée quand, hargneux, le chasseur l'obligea à rebrousser chemin : il fallut l'intervention de Bruet pour calmer la dispute (ESTAUNIÉ, Empreinte, 1896, p. 132). Des usines s'étaient mises en grève, à Pétersbourg, mais (...) l'agitation ouvrière avait été enrayée aussitôt par une intervention énergique de la police (MARTIN DU G., Thib., Été 14, 1936, p. 248) :
3. Il prit l'initiative de négocier avec les grévistes. Ces négociations, inspirées d'un esprit de large conciliation, furent interrompues par l'échauffourée de Jouxtebouville. On sait qu'une intervention discrète de la troupe fit rentrer le calme dans les esprits.
SARTRE, Nausée, 1938, p. 121.
En partic. Forces, groupe, unité d'intervention. Forces ou formation de police ou de gendarmerie mises en œuvre pour une action ponctuelle et rapide. (Dict. XXe s.).
2. Démarche (auprès de quelqu'un) pour obtenir quelque chose. Synon. intercession, médiation, piston (fam.), recommandation. Intervention en faveur de qqn, auprès de qqn; intervention décisive, efficace, opportune; bienveillante intervention; offrir, proposer son intervention; réclamer, solliciter une intervention. Mon mari ne peut pas, ne doit pas faire de démarches. Mais moi, si vous croyez que mon intervention soit utile, je dirai un mot à Monseigneur (FRANCE, Orme, 1897, p. 66). Ma situation est devenue si difficile dans la paroisse que l'intervention de M. le comte auprès de Son Excellence aura certainement plein succès (BERNANOS, Journal curé camp., 1936, p. 1183) :
4. ... il me conduit au poste de police. Là, on me demande ce que j'ai dans mon sac. Je le dis, naturellement, tout en l'ouvrant. Voilà. On m'a relâchée le jour même, sur l'intervention d'un ami, avocat ou juge, nommé G...
BRETON, Nadja, 1928, p. 92.
3. [En parlant d'un État ou d'une organ. internat.]
a) ÉCON. POL. ,,Action spécifique en matière économique, sociale, policière, etc.`` (Admin. 1972); ,,action volontaire des pouvoirs publics, directe ou indirecte, exercée sur l'économie pour orienter celle-ci dans un sens conforme à la politique économique menée`` (BERN.-COLLI Extr. 1976). Cf. interventionnisme A. Synon. action. Intervention de l'État, du gouvernement, des pouvoirs publics :
5. Un esprit vaste et vigoureux devait alors accueillir (...) l'initiative des créateurs privés dans le libre échange, et l'intervention créatrice de l'État, qui anime les travaux publics, suscite le crédit, lance les hommes au-delà des mers.
PERROUX, Écon. XXe s., 1964, p. 8.
b) POL., DR. INTERNAT. Fait d'agir hors des frontières, d'intervenir dans un domaine qui ne relève pas de sa compétence; en partic., action d'intervenir dans un conflit armé. Cf. interventionnisme B. Synon. immixtion, ingérence, intrusion; anton. neutralité, non-intervention. Intervention armée, militaire; intervention alliée; intervention des forces de l'O.N.U.; politique d'intervention; forces, troupes d'intervention. Une guerre civile, qui devait entraîner plus tard l'intervention du Brésil, décimait les deux partis de la république (VERNE, Enf. cap. Grant, t. 1, 1868, p. 200). Thiers avait été chargé d'une mission pour solliciter l'intervention de l'Europe. Partout il essuya des refus. Personne alors ne voyait le danger d'une grande Allemagne (BAINVILLE, Hist. Fr., t. 2, 1924, p. 218). Préparer l'intervention rapide des réserves françaises en zone britannique et celle des réserves britanniques en zone française (FOCH, Mém., t. 2, 1929, p. 116) :
6. D'autre part, le Président Roosevelt, sitôt réélu, le 5 novembre, accentuait par ses démarches diplomatiques et ses déclarations publiques son effort pour entraîner l'Amérique vers l'intervention. Mais l'attitude officielle de Washington restait la neutralité, d'ailleurs imposée par la loi.
DE GAULLE, Mém. guerre, 1954, p. 122.
4. MÉD. Action thérapeutique destinée à enrayer une maladie, à modifier un état pathologique. Synon. traitement. Intervention médicale. L'ayant elle-même guéri plusieurs fois de tel ou tel malaise analogue, elle n'avait pas même songé à l'intervention dangereuse d'un médecin (BLOY, Femme pauvre, 1897, p. 227) :
7. Il n'est pas permis de nos jours de conclure à l'inefficacité absolue de la médecine et il faut accorder, qu'en nombre de cas particuliers, des malades auraient succombé, que l'intervention des médecins a conservés.
GAULTIER, Bovarysme, 1902, p. 192.
En partic. Intervention chirurgicale et, p. ell., intervention (euphém. usuel). Opération chirurgicale. Intervention cruelle, dangereuse, décisive; intervention « à chaud »; pratiquer une intervention; être soumis à une intervention; subir une petite intervention. Ne la lâchant pas, comme un chirurgien attend la fin du spasme qui interrompt son intervention, mais ne l'y fait pas renoncer (PROUST, Swann, 1913, p. 362). Entre le diagnostic de l'abcès et l'intervention, n'ai pensé qu'à une chose : que l'opération soit faite au plus vite, — pour réussir (MARTIN DU G., Thib., Épil., 1940, p. 997) :
8. Sans cesse, lui, si actif les dix ou douze premiers jours, il prononçait, devant des cas qui nécessitaient une intervention rapide, le dilatoire : « Nous opérerons demain » du chirurgien paresseux.
BOURGET, Sens mort, 1915, p. 95.
B. — [À propos d'une chose]
1. Fait d'agir, d'avoir un rôle déterminant (parmi d'autres éléments, d'autres facteurs). Synon. action, rôle. Les phénomènes de combustion ont besoin de l'intervention de l'air (oxygène) et cela n'a pas lieu pour les phénomènes de fermentation (Cl. BERNARD, Notes, 1860, p. 84). Il fut pris d'une joie dont il ne fut pas plus le maître que d'un état physique qui se produit sans intervention de la volonté (PROUST, J. filles en fleurs, 1918, p. 866) :
9. En l'absence de maladie, le vieillissement est un processus très lent. Quand il devient rapide, on doit soupçonner l'intervention d'autres facteurs que les facteurs physiologiques. Ce sont, en général, des soucis, des chagrins, ou des substances produites par une infection bactérienne, par un organe en voie de dégénération, par un cancer, qui sont responsables de ce phénomène.
CARREL, L'Homme, 1935, p. 203.
2. Action de se produire au cours d'une évolution. Par quelles interventions de prodigieux avatars, de lentes transformations, de nuances insensibles, Gabrielle peu à peu était devenue Tata? Mystère (COURTELINE, Ronds-de-cuir, 1893, 2e tabl., 1, p. 54). Mon expérience (...) m'a enseigné que le cours des événements peut toujours être dévié par l'intervention au moment opportun d'un facteur opportun (BEAUVOIR, Mandarins, 1954, p. 235).
Prononc. et Orth. : []. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1322 « action d'intervenir » (S. BERGER, La Bible fr. au Moyen-Age, p. 268); 2. 1552 « fait de survenir » (EST.); 3. 1690 jurispr. (FUR.); 4. 1877 chir. (Journal de méd. et de chir. pratiques, XLVIII, 19 ds QUEM. DDL t. 8). Empr. au b. lat. jur. interventio « garantie, caution », dér. de intervenire (intervenir). Fréq. abs. littér. : 1 332. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 1 056, b) 1 428; XXe s. : a) 1 837, b) 2 892. Bbg. MAULNIER (Th.). Le Sens des mots. Paris, 1976, pp. 126-129. - QUEM. DDL t. 8.

intervention [ɛ̃tɛʀvɑ̃sjɔ̃] n. f.
ÉTYM. 1322, sens 2; bas lat. jurid. interventio « garantie, caution », de interventum, supin du lat. class. intervenire. → Intervenir.
1 (1690). Dr. Acte par lequel un tiers, qui n'était pas originairement partie dans une contestation judiciaire, s'y présente pour y prendre part et faire valoir ses droits ou soutenir ceux d'une partie principale. || Intervention volontaire, forcée. || Intervention en première instance, en appel. || Former une demande en intervention. Intervenir (→ Incident, cit. 12). || Droit, faculté d'intervention.
1 L'intervention, en première instance, est soumise à la seule condition que l'intervenant justifie, dans les termes du droit commun, d'un intérêt dans le débat dont le tribunal est saisi (…) Un intérêt même indirect justifie l'intervention (…) Un intérêt d'honneur est suffisant pour légitimer l'intervention.
Dalloz, Dict. de droit, art. Intervention, 3-5.
Acte par lequel un tiers se présente pour honorer à la place du signataire un effet, une lettre de change. Intervenant.
2 Cour. (XXe). a Action, fait d'intervenir par la parole; paroles prononcées par une personne qui intervient. || L'intervention d'un orateur dans un débat. || Une intervention pleine d'esprit, énergique. || Des interventions continuelles Interruption.
b Le fait d'intervenir en agissant.Le fait d'intervenir (en faveur de qqn). Entremise. || Intervention en faveur de quelqu'un. Intercession (→ Dicter, cit. 11). || Son intervention dans cette affaire sera décisive (→ Appoint, cit. 4). || Offrir, proposer son intervention. Médiation, ministère, office (bons offices), service. || Réclamer, solliciter une intervention efficace, opportune… (→ Incoercible, cit. 4). || Je compte sur votre bienveillante intervention. Aide, appui, concours.(Dans le contexte politique, militaire, social). Le fait d'agir en intervenant. || Intervention de l'autorité. || Intervention de l'État dans le domaine économique. Interventionnisme (→ Finance, cit. 3). || Agitation (cit. 20) réprimée par une intervention énergique, rapide, de la police.(Dans le domaine international). || Intervention abusive d'un pays dans les affaires d'un autre. Immixtion, ingérence, intrusion.(Déb. XIXe). Spécialt, polit. Acte d'un État qui intervient militairement hors de ses frontières. → ci-dessous, cit. 8. || Pays qui demande l'intervention d'un allié (→ Hellénisation, cit. 2). || Politique d'intervention, qui consiste à intervenir dans les affaires d'un pays étranger. Interventionnisme. || Intervention armée. || Forces d'intervention de l'O. N. U. || Devoir d'intervention résultant de traités (→ Garantie, cit. 2).(V. 1900). Recours à un traitement médical énergique, et, spécialt, à l'opération. Traitement (→ Hôpital, cit. 4). || Intervention chirurgicale (1877), ou absolt. une intervention. Opération (→ Amputer, cit. 1; chirurgie, cit. 2, et ci-dessous, cit. 5).
2 Vous répétez, Céleste, une leçon de votre confesseur, et rien n'est plus fatal au bonheur, croyez-moi, que l'intervention des prêtres dans les ménages (…)
Balzac, les Petits Bourgeois, Pl., t. VII, p. 211.
3 J'obtiens de mes chefs l'autorisation de partir (…) à condition que je ne me mettrai là-bas dans aucune espèce de mauvais cas pouvant nécessiter l'intervention de mon ambassade.
Loti, Aziyadé, III, LXI.
4 César s'était présenté comme un protecteur. Sa conquête avait commencé par ce que nous appellerions une intervention armée.
J. Bainville, Hist. de France, I, p. 15.
5 L'état s'aggrave d'heure en heure. Ce matin, phénomènes méningés… — Intervention ? — Impossible… l'état du cœur ne permet de tenter aucune opération (…)
Martin du Gard, les Thibault, t. III, p. 133.
6 Eux savaient cependant, lorsqu'il marchait, dans le laboratoire, comme un fauve en cage (…) qu'une recherche d'importance n'avançait guère et que toute intervention eût été d'un intrus.
Henri Mondor, Pasteur, IX.
7 (…) la technologie est mère de la grande entreprise, grand-mère de l'intervention étatiste (…)
André Siegfried, l'Âme des peuples, VII, V.
8 (En 1940-1941) le président Roosevelt, personnellement partisan de l'intervention, put abandonner la superneutralité pour la partialité d'abord, pour l'intervention armée ensuite.
Louis Delbez, Manuel de droit international public, 2e éd., p. 198.
tableau Lexique de la chirurgie.
Spécialt. Action d'un groupe organisé en matière policière, militaire, technique. || L'intervention de la gendarmerie, de la force armée, des pompiers. || Force, groupe, unité d'intervention.
3 Action, rôle (de qqch.). Action. || L'intervention de la lumière en milieu obscur (→ Illumination, cit. 4). || L'intervention des désirs érotiques (cit. 2) dans les manifestations de l'instinct sexuel. Facteur, rôle.(D'une puissance surnaturelle). || L'Église explique l'apparition de l'homme (cit. 8) par une intervention spéciale de Dieu.
9 Elle aimait les premiers livres de Maeterlinck (alors très admirés par les jeunes gens) parce qu'ils admettaient l'intervention dans notre vie de l'invisible et de l'infini.
A. Maurois, le Cercle de famille, I, XIV.
4 (Mil. XVIe). Choses. (Vx). Fait de survenir (dans le déroulement d'une action). || L'intervention soudaine de l'orage.
CONTR. Abstention, neutralité, non-intervention.
DÉR. Interventionnisme, interventionniste.
COMP. Non-intervention.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • intervention — in·ter·ven·tion /ˌin tər ven chən/ n: the act or an instance of intervening; specif: the act or procedure by which a third party becomes a party to a pending proceeding between other parties in order to protect his or her own interest in the… …   Law dictionary

  • Intervention — may refer to:* Intervention (counseling), an attempt to compel a subject to get help for an addiction or other problem * Intervention (economics), when a central bank buys or sells foreign currencies in an attempt to adjust exchange rates *… …   Wikipedia

  • Intervention — (lat. intervenire = dazwischenkommen; dazwischentreten, sich einschalten) steht für: Intervention (Bildende Kunst), einen Eingriff in bestehende Zusammenhänge Intervention (Film), ein britisches Filmdrama Intervention (Mathematik), siehe… …   Deutsch Wikipedia

  • intervention — in‧ter‧ven‧tion [ˌɪntəˈvenʆn ǁ tər ] noun [countable, uncountable] the act of becoming involved in a situation in order to help deal with a problem: • His financial intervention saved the firm from liquidation. intervention in • the degree of… …   Financial and business terms

  • intervention — Intervention. s. f. v. L action par laquelle on intervient dans une affaire controversée, dans un procez. Cette intervention fit suspendre les choses pour quelque temps. une intervention mendiée. Requeste, causes & moyens d intervention. sans… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Intervention — In ter*ven tion, n. [L. interventio an interposition: cf. F. intervention.] [1913 Webster] 1. The act of intervening; interposition. [1913 Webster] Sound is shut out by the intervention of that lax membrane. Holder. [1913 Webster] 2. Any… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Intervention — (lat., »Dazwischenkunft«), Einmischung, besonders gebieterisches Eingreifen eines Staates in solche Angelegenheiten eines andern, die an und für sich dem freien Ermessen des letztern unterliegen, mögen sie nun dessen Verfassung und Verwaltung… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Intervention — es un reality show estadounidense emitido por A E. Cada capítulo sigue a varios participantes, los cuales sufren algún tipo de adicción y que creen que están siendo filmados para un documental sobre adicciones. En realidad, sus adicciones son… …   Wikipedia Español

  • intervention — (n.) early 15c., intercession, intercessory prayer, from M.Fr. intervention or directly from L.L. interventionem (nom. interventio) an interposing, noun of action from pp. stem of L. intervenire to come between, interrupt, from inter between (see …   Etymology dictionary

  • Intervention — (v. lat.), 1) (Rechtsw.), die Handlung, durch welche Jemand (Intervenient) unaufgefordert in einen schon anhängigen Rechtsstreit sich einmischt (intervenirt), weil er an dem Ausgange desselben vermöge eines gegenwärtigen, schon bestehenden… …   Pierer's Universal-Lexikon

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”